Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joli mois de mai, tu commences bien! C'est presque si chaque jour je ne me réveille pas en chantant "chouette! une nouvelle journée qui commence!!!" 
En fait...non. Je ne vis pas un Wald Disney, c'est juste que ces jours fériés m'ont permi de voir un peu la famille et de me balader, et c'est sous le signe de la bonne humeur que je vais vous narrer mon aventure.
C'est donc une nouvelle randonnée Ariégeoise dont je vous rapporte le récit, les photos, et commentaires pertinents de mes invités. Imaginez deux oiseaux sur vos épaules et un écureuil qui vous dit "bonjour", vous y êtes, timtoumtim, c'est l'Ariége!


De chez moi, nous (petit frère, grand frère, chéri et moi même) sortons sac sur le dos en laissant derrière nous les voitures, tracas, et autres futilités. C'est l'avantage de loger loin de tout, on est à deux pas de ...loin de tout.
Notre but : un coquet refuge en haut de la montagne.
Au départ, notre chemin se dessinait le long du petit sentier du Croquier, un sentier qui grimpe, surtout quand on sort de la piste, et de source sûre il fallait sortir de la piste, pour éviter une promenade trop...monotone en fait ....
Et c'est parti!

C'est le coeur battant, le souffle court, que j'avance, avec les 3 hommes que j'aime..derrière leurs grandes jambes, le sourire aux lèvres, traversant des champs remplis de genêts qui sentent bons comme...euh...des fleurs....
Et c'est avec délice que je fixe le haut de cette petite montagne, et que le doigt tendu, fière, je leur indique, incertaine : "C'est là haut ! "...En fait d'indication... nous ne sommes pourvu que de celle ci, le refuge n'étant pas répertorié sur les cartes. Un peu comme un jeu de piste, divertissant, vous ne trouvez pas? Au lieu de passer l'aprém à siroter des bières sur la terasse par ce superbe temps, avant que ne tombe l'orage...
Et donc, après un ruisseau, quelques vaches, et même un renard, nous approchons du sommet! Enfin, nous l'appercevons, il suffit ensuite de monter...


Et puis.....finalement.... après des pas hésitants, certains plus convaincants, des jurons dont je crains de ne pas connaître l'orthographe, entre des "Waouh" et des "Pfffff"....le voilà.....


Le refuge Henri Tartié dit L'Aynat, sa source, sa cheminée, ses souris (toujours ambiance wald disney vous notez)...



Aaaaaah *soupir de l'arrivant*.....le relief Ariégeois, des lieux insoupsonnés et un refuge...bien caché!
D'ailleurs, je ne vous dirai pas où il se trouve, c'est bien plus marrant de chercher, hein les garçons, vous n'êtes pas d'accords?

Passons...c'est donc tous les quatre, solidaires, le coeur plein de courage, que nous avons atteint le sommet, et après un petit tour autour du refuge, découvert....la route qui y mène. Mais comme nous l'avons constaté, c'est bien plus sympa par le chemin tortueux!
Et pour finir, comme dans toute histoire, il y a une morale : ....attendez simplement que je la trouve...."pierre qui roule..." non, euh...."tout vient à point ....." non plus...."qui vole un boeuf...." non, ça non plus ça va pas...
Ben je dirai juste .....après l'effort, le réconfort!

Tag(s) : #Ariège - randos (2008) durant ma licence - à Foix.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :